• Guerres de religion, croisades, inquisition

    Vous dites, à propos de la Bible : "C'est ce livre qui causa ces millions de morts. C'est aussi celui là même qui provoqua jadis l'essoufflement des peuples face aux rivalités entre protestantisme et catholicisme."

    Vous parlez ici de l'horreur des guerres de religion, point sur lequel je vous rejoins totalement ! Et je comprends que des personnes puissent se dire : si c'est à ça que conduit la Bible, je n'en veux pas ! Il me paraît important, pour toute personne qui se dit cela avec honnêteté et sincérité (car je pense qu'il y a beaucoup de personnes qui ne veulent délibérément pas entendre parler de Dieu et qui se servent de cet "argument" facile pour se justifier) de ne pas s'arrêter à une telle analyse superficielle.

    En effet, si on appliquait le raisonnement ci-dessus dans notre vie, il y a beaucoup de choses que nous devrions alors ne plus faire : quant on voit les désastres auxquels peut conduire l'alcool (foyers brisés, suicides, meurtres, etc.), il faudrait alors se dire : si le raisin conduit à de telles choses, alors cessons de cultiver le raisin (ainsi que tous les autres produits qui permettent d'obtenir des boissons alcoolisées) ! Quant on voit à quoi ont servi des avions de ligne le 11 septembre 2001, alors il faudrait se dire : plus d'avions ! Quant on voit tous les désastres auxquels conduit l'argent (oppression de peuples entiers, meurtres, trahisons, etc.), alors il faudrait se dire : plus d'argent ! Quant on voit les guerres et les oppressions que suscite le pétrole (on se retrouve là d'ailleurs dans le registre de l'argent), alors il faudrait se dire : plus de pétrole (et donc plus aucun produit qui en découle (c'est-à-dire, entre autre, disparition de toute les matières plastiques) ! Quant on voit à quoi conduit la sexualité (viols, meurtres, commerce d'enfants, etc.), alors il faudrait se dire : plus de relation sexuelle ! Et on pourrait prolonger cette liste à l'infini, de telle sorte que si on voulait appliquer le raisonnement proposé ci-dessus pour la Bible à notre vie de tous les jours, eh bien la vie deviendrait tout simplement impossible !

    Je pense que ces exemples suffisent à montrer clairement combien le raisonnement qui consiste à dire "La Bible provoque des guerres de religions, donc je rejette la Bible" est un raisonnement simpliste et fallacieux. En effet, ce raisonnement fait abstraction de tout un pan de la réalité ; et en plus, généralement ce "pan positif de la réalité" est infiniment plus important (en "quantité") que le "pan négatif" mis en avant dans le raisonnement. Un peu comme si les personnes qui faisaient ce raisonnement étaient aveugles sur l'essentiel de ce qu'elles devraient voir, ayant ainsi une vision complètement déformée de la réalité. Il faudrait alors s'interroger sur les puissants motifs qui peuvent amener à avoir une vision tellement déformée et orientée ... D'autant plus que cette vision déformée et orientée l'est de façon sélective. Car si je disais à ces personnes qu'il ne faut plus qu'il y ait d'avion vu ce à quoi ils ont servi le 11 septembre 2001, elles me répondraient entre autre que les avions servent avant tout à de bonnes choses (voyages de loisirs, voyages d'affaire, transport d'aide humanitaire, transport de marchandises, amener rapidement du secours, etc.) ; si je leur disais qu'il ne faut plus se servir du pétrole vu les guerres et oppressions qu'il suscite, elles me diraient entre autre que le pétrole sert à plein de belles choses (tous les produits en plastique que nous utilisons, le carburant pour les transport, etc.) ; etc ... Pourquoi alors ne voient-elles pas toutes les belles choses auxquelles ont conduit la Bible (libération de l'esclavage, moteurs de très nombreuses actions sociales et humanitaires ; la charte des droits de l'homme s'inspire grandement de l'éthique biblique ; innombrables exemples de personnes qui se sont sorties de situations désespérées (haine, alcoolisme, toxicomanie, violence, etc.) en se mettant à l'écoute de la Bible, etc.) ?

    Après avoir souligné que ce raisonnement fait abstraction de tout un pan de la réalité, il faut souligner qu'il est fallacieux en ce qu'il tire une conclusion totalement erronée. Cela ressort de façon évidente pour les exemples que j'ai cités : le problème de l'alcoolisme ne vient pas de l'alcool lui-même, mais du fait de trop en boire ; quant aux attentats du 11 septembre, le problème ne se situe pas dans les avions eux-mêmes, mais chez ceux qui ont mis sur pieds ces attentats ; et le pétrole ou l'argent, ils ne sont pas mauvais en eux-mêmes : le problème vient de l'amour de l'argent et de l'avidité de puissance et de pouvoir qu'ont les hommes ; quant à la sexualité, ce n'est pas parce qu'il y a des viols que la sexualité est mauvaise en elle-même ; là encore, le problème se trouve du côté de l'agresseur sexuel ; etc. Tous ces exemples montrent clairement que le problème ne se trouve pas dans les "choses" elles-mêmes, mais bien plutôt dans l'utilisation bonne ou mauvaise que va en faire l'être humain ; ce qui implique donc en dernière analyse, que le problème de fond se trouve dans ... l'être humain. Mais ça, beaucoup de personnes ne veulent pas l'entendre et préfèrent se boucher les yeux plutôt que d'en arriver à une conclusion qui les amèneraient à se remettre profondément en question ... Eh bien il en est exactement de même pour le problème des guerres de religion : le fait que des personnes aient utilisé la Bible pour faire la guerre ne veut pas dire que la Bible est à mettre de côté ; cela veut dire, comme pour les exemples précédents, non que le problème se trouve dans la Bible, mais plutôt qu'il se trouve en l'être humain ! Et pour qui connaît un peu le message biblique, je peux vous assurer que ce problème doit être de taille, car pour arriver à s'appuyer sur la Bible pour justifier des guerres de religion avec toutes les horreurs qui vont avec, alors que cette dernière exhorte à aimer son prochain comme soi-même, à aimer ses ennemis, à se mettre au service des autres, eh bien il faut être très "fort" !!!






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires